Epagneul Breton

Epagneul Breton

Origine : France
Aptitudes particulières : Chien de compagnie, de chasse (arrêt), de chasse (leveurs/rapporteurs).

Espérance de vie : NC
Taille mâle : 49.00 cm à 50.00 cm
Taille femelle : 48.00 cm à 49.00 cm
Poids mâle : 14.00 kg à 16.00 kg
Poids femelle : 13.50 kg à 16.00 kg

Originaire de France, plus précisément du centre de la Bretagne. Actuellement, numériquement, première race de chiens d'arrêt français. Probablement l'un des plus vieux chiens de type épagneul, amélioré dès le début du XXème siècle par divers croisements et sélections. Un projet de standard de la race élaboré à Nantes en 1907, fut présenté et adopté lors de la première Assemblée plénière du Club à Loudéac (ex Côtes du Nord) le 7 juin 1908. Ce fut le premier standard du « Club de l'Epagneul Breton à courte queue naturelle ».
On trouve cette race d'Epagneul en Bretagne depuis des siècles. C'est le seul Epagneul français qui soit également très populaire en dehors de son pays, et surtout aux Etats-Unis. Ce chien polyvalent travaille aussi bien dans l'eau que sur terre.

Chien s'adaptant à tout milieu, sociable, à l'expression intelligente et attentive, équilibré mentalement. Chien d'arrêt polyvalent, sur tout gibier et en tout terrain, passionné précocement. Remarquable dans la recherche, allures, sens olfactif, étendue d'exploration, spontanéité et tenue de l'arrêt, rapport et aptitude au dressage. Courageux, intelligent, vif, très affectueux.

Le plus petit des chiens d'arrêt. L'épagneul breton est un Braccoïde à queue courte ou sans queue. Harmonieusement construit sur une ossature solide sans être grossière. L'ensemble compact et râblé, cependant sans lourdeur, restant suffisamment élégant. Le chien est vigoureux, le regard est vif et l'expression intelligente. Il présente l'aspect d'un petit « COB bréviligne » plein d'énergie, ayant conservé dans son évolution le modèle bréviligne désiré et fixé par les réformateurs de la race.
PROPORTIONS IMPORTANTES :
• Le crâne est plus long que le chanfrein, suivant le rapport 3 : 2.
• Ensemble de la tête proportionné avec le corps.
• Hauteur de la poitrine légèrement inférieure à la moitié de la hauteur au garrot.
• Longueur scapulo-ishiale égale à la hauteur au garrot (chien inscriptible dans un carré).
TETE :
Présente des reliefs bien ciselés. La peau est bien adhérente.
REGION CRANIENNE :
Crâne : Légèrement arrondie vue de face comme de profil. Vu de dessus les faces latérales sont très légèrement convexes. Les lignes cranio-faciales sont parallèles. La largeur du crâne prise entre les arcades zygomatiques est inférieure à sa longueur. Les arcades sourcilières ne sont pas proéminentes mais forment une courbe légèrement arrondie. Le sillon médian ainsi que la crête sagittale sont peu marqués. L'occiput comme les arcades zygomatiques sont moyennement marqués.
Stop : En pente douce.
REGION FACIALE :
Truffe : Large à narines vastes, humides et bien ouvertes, de couleur en harmonie avec la robe, comme les bord des paupières et orifices naturels.
Chanfrein : Le chanfrein est rectiligne, les faces latérales du museau sont presque parallèles.
Lèvres : Sans laxité, de peu d'ampleur, assez fines et bien appliquées. L'inférieure discrètement masquée par la supérieure, dont le contour s'incurve progressivement jusqu'à la commissure peu apparente et bien close. Ensemble sans dépigmentation.
Mâchoires/dents : Denture bien implantée, complète et saine. Articulé en ciseaux.
Joues : Peu chargées, peau bien adhérente.
Yeux : Légèrement obliques. D'expression intelligente, douce et franche, légèrement ovales, non globuleux, aux paupières fines et bien appliquées, bien pigmentées. L'iris de couleur en harmonie avec la robe, de préférence foncée. L'expression des yeux associée au mouvement de la base des oreilles vers le haut, concourent à la véritable « expression bretonne ».
Oreille : Attachée haut, triangulaire, assez large plutôt courte, (tirée vers l'avant, l'extrémité du pavillon de l'oreille atteint le stop). Partiellement couverte de poils ondulés surtout dans la partie supérieure, l'extrémité étant couverte de poils ras. Toujours très mobile quand le sujet est attentif ou en action.
COU :
Il est de moyenne longueur et bien musclé, tronconique et légèrement galbé mais jamais roué. Bien dégagé des épaules, sans fanon.
CORPS :
Ligne du dessus : Rectiligne jusqu'au rein et le début de la croupe.
Garrot : Suffisamment mobile et peu ressorti sans être empâté.
Dos : Rectiligne, court et rigide, intimement lié avec le rein.
Rein : Court, large et musclé.
Croupe : Très légèrement inclinée, large et musclée.
Poitrine : Descendue jusqu'au niveau de la pointe du coude, large avec la côte suffisamment cerclée, sans être cylindrique. Sternum large et peu relevé vers l'arrière. Les dernières côtes longues et souples.
Ventre : Légèrement relevé.
Flanc : Peu remonté et de peu d'étendue.
QUEUE :
Attachée haut, portée horizontalement / ou légèrement tombante, / souvent frétillante quand le chien est attentif ou en action. L'épagneul breton peut naître anoure ou brachyoure. Lorsque la queue est coupée, la longueur idéale est de 3 à 6 cm ; elle ne doit pas dépasser 10 cm.
MEMBRES ANTERIEURS :
Membres d'aplomb. Articulations souples et robustes.
Epaule : Mobile, longue (30% de la hauteur au garrot), bien appliquée avec des muscles épais. Son obliquité est celle d'un galopeur, comprise entre 55 & 60 degrés sur l'horizontale. Les deux sommets des omoplates sont proches de 5 cm.
Bras : Large, épais avec des muscles saillants. Sa longueur est très légèrement supérieure à celle de l'épaule. L'angle scapulo-huméral est compris entre 115 & 120 degrés.
Avant-bras : Musclé et nerveux. Sa longueur est légèrement supérieure à celle du bras. Sa direction doit être proche de la verticale.
Métacarpe : Robuste tout en conservant une certaine souplesse, légèrement oblique (son obliquité est comprise entre 10& 15 degrés, sur la verticale).
Pied antérieur : Plutôt rond, doigts serrés, coussinets fermes, ongles courts.
MEMBRES POSTERIEURS :
Membres d'aplomb bien parallèles vus de derrière.
Cuisse : Large avec des muscles épais et saillants. Son obliquité par rapport à l'horizontale est comprise entre 70 & 75 degrés.
Jambe : De longueur très légèrement supérieure à celle de la cuisse avec des muscles secs et saillants. Large dans sa partie supérieure, s'amincissant progressivement vers l'articulation du tarse. L'angle fémoro-tibial est proche de 130 degrés.
Jarret : Sec, avec des tendons apparents.
Métatarse : Robuste, vu de profil, sa direction est très proche de la verticale.
Pied postérieur : Plus long que l'antérieur, tout en conservant les mêmes caractéristiques.
ALLURES :
Les différentes allures sont faciles mais puissantes, régulières et vives. Les membres se déplaçant bien en ligne sans oscillations verticales exagérées du corps et sans roulis, la ligne de dos restant ferme. Le galop est l'allure principale sur le terrain, les foulées sont rapides et d'amplitude moyenne, les postérieurs ne sont pas rejetés vers l'arrière (galop rassemblé).
PEAU :
Peau fine, adhérente et bien pigmentée.
ROBE
POIL :
Le poil doit être fin, non soyeux, plat ou très légèrement ondulé sur le corps. Jamais frisé. Ras sur la tête et la face antérieure des membres. Ces derniers sont pourvus postérieurement d'un poil abondant avec des franges qui diminuent progressivement de longueur jusqu'au carpe et au tarse et même en dessous.
COULEUR :
Robe « blanc & orange », « blanc & noir », « blanc & marron », à panachure moyennement envahissante à plages irrégulières. Robe pie ou rouannée, quelquefois mouchetée sur le chanfrein, les lèvres et les membres. Avec également des taches feu (fauve de l'orangé au foncé), au chanfrein, sur les lèvres, au dessus des yeux et aux membres, au poitrail et au dessus de l'attache de la queue chez les tricolores. La liste étroite en tête est souhaitable dans toutes les robes. La robe unicolore n'est pas admise.
TAILLE :
Mâles :
Femelles :

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site