Dalmatien

Dalmatien

Région d’origine : Croatie

Taille : 54 à 61 cm

Poil : Court, dur, serré, lisse et luisant

Robe : Fond blanc avec tâches noires ou marron (foie)

Tête : assez longue, crâne plat, stop modéré et truffe noire ou marron

Yeux : Sombres (pour tâches noires) ou brun clair à ambré (pour foie).

Oreilles : Grandeur moyenne, attachées plutôt haut et portées près de la tête

Queue : Portée tombante ou horizontale avec le dernier tiers remontant

Caractère : Vif, agréable, ni nerveux ni agressif

Le dalmatien est un chien de taille moyenne, musclé, actif, harmonieux dans ses lignes doté d'un trot remarquable.

Sa robe a pour couleur de base le blanc pur et comporte des taches rondes et bien dessinées, pouvant être, soit noires, soit marron (foie).

Le dalmatien est un chien sportif et gai qui a besoin de se dépenser.

Le dalmatien s'illustre par la pratique de sports comme l'agility, le cani-cross, ainsi que l'obérythmée.

On associe souvent son image à celle du cheval avec la pratique de carriage dog et du coaching dog.

Son poil est court et brillant. Sa tête est exempte de rides, ses oreilles bien portées contre la tête, à taches bien réparties. Sa queue, portée avec une légère courbure vers le haut, n'est jamais enroulée sur le dos.

Le dalmatien a besoin d'espace, d'exercice et ne doit être ni tenu à l'attache, ni brusqué.

Il doit se dépenser et ne peut être enfermé. S'il vit en ville, deux ou trois sorties quotidiennes lui seront plus que nécessaires.

Le choix d'un chiot dalmatien peut se faire à partir de six semaines.

À cet âge, il est alors possible de déceler les défauts majeurs qui l'empêcheraient d'être confirmé et d'avoir un pedigree définitif.

Le chiot présente des taches noires ou brun foie, mais la présence de taches de ces deux couleurs sur le même chiot ne doivent pas être présentes, donnant une robe tricolore.

Il ne doit pas avoir des taches « citron », d'un jaune plus ou moins pâle. La couleur brune ne varie pas avec l'âge et les taches sont brun roux dès leur apparition.

Il ne doit pas présenter de « patch », plaque noire ou foie, donnant une oreille entièrement noire ou foie et débordant sur le crâne, ou formant monocle et présente à la naissance.

Il faut aussi avoir présent à l'esprit que le dalmatien a une robe qui évolue ; il faut donc le choisir ni trop taché, ni trop peu. Un ou deux yeux bleus sont un grave défaut qui écartera le chien des expositions et de la reproduction. Il ne doit pas avoir une des mâchoires avançant par rapport à l'autre. Il faut veiller à ce qu'il ne soit pas sourd (unilatéral ou bilatéral). Il faut que les mâles aient les deux testicules descendus.

Un chiot triste qui reste à l'écart des autres est souvent un chiot malade. Il ne doit présenter aucune maladie de peau, ni montrer un anus souillé.

L'état de la mère est aussi très important ainsi que son caractère.

Un dalmatien est un chien de race et doit être inscrit au Livre des origines français (LOF) géré par la Société centrale canine (SCC) L'éleveur doit remettre un certificat de naissance qui donne la généalogie du chiot sur 3 générations, son nom, sa date de naissance, son numéro de tatouage ou son numéro d'identification électronique et son n° d'inscription au LOF.

Le chien ne quittera pas l'élevage avant sa neuvième semaine.

Si l'éleveur n'a pas encore reçu les certificats de naissance, il doit donner le numéro de dossier SCC sous lequel a été enregistré la portée à laquelle appartient votre chiot.

L'éleveur doit également donner :

  • Le carnet de vaccination du chiot où sont notées les primo-vaccinations effectuées par le vétérinaire de l'éleveur (maladie de Carré, hépatite, Parvovirose, toux de Chenil) ;
  • La carte d'identification par tatouage ou par transpondeur, « puce » ;
  • Une attestation de vente stipulant les différents contrats passés entre le vendeur et l'acheteur et signé par les deux parties.

Il est conseillé, si l'éleveur ne l'a pas fait et s'il y a un doute concernant l'audition du chiot, de le faire tester par PEA chez un vétérinaire habilité à faire ces tests.

L'éleveur doit aussi donner des conseils sur le régime alimentaire du chiot pour qu'il ne subisse pas les inconvénients d'un changement brutal de régime et sur la façon de lui permettre d'avoir un développement physique et psychique harmonieux

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site